Avant même d’intégrer le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon, Yan Raballand commence à rêver la musique en mouvement en écoutant l’œuvre de Jean-Sébastien Bach.

Fasciné par la richesse de ces compositions, le contrepoint est alors devenu source d’inspiration. Cette notion devient le support d’une recherche permanente de l’alchimie entre la musicalité, l’écriture chorégraphique et la relation aux interprètes.

Cette quête, transfigurée à travers les différentes créations du répertoire (Flux, Les Habits neufs du Roi, Les Bulles Chorégraphiques, Contrepoint,…) voyage dans des univers contrastés de l’abstraction à la narration, du plateau au In Situ, de l’architecture rigoureuse aux instantanés poétiques. Le tout avec pour seul décor l’épure de l’espace.

La compagnie appelée Contrepoint pour affirmer la signature du chorégraphe, reçoit le prix du public avec son spectacle Viola, concours de danse contemporaine [Re]connaissance - 2010.

Contrepoint est aujourd’hui conventionnée par la Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Auvergne Rhône Alpes et par la Région Auvergne Rhône Alpes. Ces soutiens encouragent la compagnie à la création d’œuvres chorégraphiques singulières et au développement de son travail en résonance avec les territoires.

s2_jeanlouisfernandez52.jpg