Ecriture et chorégraphie : Johanny Bert et Yan Raballand En collaboration avec Chantal Péninon et Evguenia Chtchelkova Interprètes : Isabelle Monier-Esquis, Julien Geskoff, Maïa Le Fourn, Christophe Noël, Yan Raballand Création musicale : Thomas Quinart musiciens enregistrés : Gilles Chauprade, Maïe Tiare Coignard, Olivier Dams, Pierre Malle Conception marionnette : Judith Dubois Lumière : Justine Nahon

Administration, production, diffusion : Mathieu Hilléreau, Les Indépendances

PARTENAIRES
Production : Théâtre de Romette Coproduction : La Comédie-scène nationale de Clermont-Ferrand, Compagnie Contrepoint-Yan Raballand
Avec le soutien du Centre National de la Danse en Rhône-Alpes et du Centre Chorégraphique National de Rillieux-la-Pape.

Krafff est une bulle tendre et simple, un face-à-face entre un danseur et un personnage de papier fabriqué et manipulé à vue par quatre acteurs. Cette partition chorégraphique engage une triple écriture du corps : celle du danseur de chair et d’os, celle du danseur de papier et celle des quatre corps des manipulateurs au service de ce corps unique dont ils dessinent les gestes et auquel ils donnent vie, impulsions et respiration.

« Au départ, KRAFFF était une expérimentation ; une forme courte née d’une rencontre avec Yan Raballand, chorégraphe ; une création qui ne pouvait entrer facilement (nous avait on dit) dans les schémas habituels de diffusion de spectacle. Mais nous avions maintenu notre désir face à ce projet en connaissant sa singularité et nous avons eu la chance de le présenter chaque saison depuis 2007 en France, dans des lieux très différents (réseaux itinérants, scènes nationales, scènes conventionnées, centres dramatiques nationaux…) mais aussi dans dix pays d'Afrique, Inde, Chine et Europe... Quelle chance ! Merci à tous ces théâtres qui nous ont fait confiance et nous ont permis de rencontrer tant de spectateurs. Depuis la première à Clermont-Ferrand en Avril 2007, avec la même équipe d’interprètes (+ Maxime Dubreuil de 2007 à 2012), nous avons beaucoup retravaillé ce spectacle, l’avons fait grandir, avons grandi avec lui. Même si mon regard de metteur en scène a beaucoup évolué depuis mes 27 ans, j’ai toujours plaisir à faire évoluer ce spectacle en s’éloignant le moins possible de l’impulsion de départ. Jouer Krafff aujourd’hui, c’est identifier un répertoire. Un projet né dans une compagnie, embarqué durant quatre ans au CDN de Montluçon puis le retrouver grandit dans un nouveau projet de compagnie. » Johanny Bert