Chorégraphie : Yan Raballand Interprètes : Evguénia Chtchelkova, Jean-Camille Goimard, Aurélien Le Glaunec, Baptiste Menard, Emilie Szikora, Denis Terrasse, Marie Urvoy, Marie Viennot Lumières : David Debrinay Musique : Wilfrid Haberey Photographies : Thibaut Gaigneux, Olivier Bonnet

Coproduction : Théâtre d’Aurillac / En cours…

Avec le soutien de : Le Dancing-Cie beau Geste, Le Dôme théâtre d'Albertville – Communauté de Commune du Cœur de Tarentaise, Maison de la Culture Le Corbusier-Firminy, Théâtre de l’Arsenal-Val de Reuil, Espace Culturel L’Echappée-Sorbiers

Durée annoncée: 1h

PHOTOS DE RÉPÉTITIONS

Élan chorégraphique pour 8 danseurs et 6 projecteurs automatiques

A l’heure où les portes semblent davantage se fermer, où la peur gagne du terrain, où la société semble se replier sur elle-même, je veux questionner le passage de l’immobilisme au mouvement, le soulèvement des corps en quête d’un nouvel élan.

Aux mouvements des 8 danseurs, répondront les trajectoires de 6 projecteurs automatiques, partenaires vivants d’une respiration commune. L’architecture lumineuse de la pièce se construira pendant les répétitions, elle aura pour enjeux dramaturgiques la frontière noir/lumière et l’énergie du flux continu. De l’entrée dans un tunnel, plongée instantanée dans l’obscurité, à sa sortie éblouissante, cette construction lumineuse préalable servira de terrain de jeu à l’écriture chorégraphique.

Révéler une alchimie de relation plutôt qu’une juxtaposition, voilà l’endroit et l’idée philosophique que le contrepoint transporte, à travers la rigueur de sa composition et l’attention sensible des interprètes entre eux. Une délicate précision, un espoir dans le rapport humain.

.

lc0b0174.jpg
dsc_1308.jpg
dsc_1359.jpg
dsc_1358.jpg
dsc_1356.jpg